Du pere willibrord jacques geysels



Dovnload 20.17 Kb.
Datum22.08.2016
Grootte20.17 Kb.

CJ-NEWS 2015-16 2015-08-03

BELGIUM www.josephite.community




60 ANS D’ORDINATION SACERDOTALE

DU PERE WILLIBRORD JACQUES GEYSELS



Sunday, July 5, 2015,

Fr. Willibrord celebrated

with a lot of confreres,

colleagues,

family members

and friends

the 60th anniversary

of his sacerdotal ordination.

A day to remember.
« Mon cœur dans une main, ma tête dans l’autre, je vogue au gré du vent, entre rêve et réalité jamais en équilibre: malgré mes efforts, je suis un chiffre ou un poème selon que tu m’aperçois de gauche ou de droite. » (Traduction libre du texte d’Andries Poppe.)
C’est un jour tout autre, c’est le 60ème anniversaire de l’ordination sacerdotale du Père Willibrord Jacques Geysels. Ce 05 juillet 2015, à l’Institut saint Joseph de Grammont (Belgique), l’ambiance est conviviale.

Le matin, de bonne heure, pour l’Eucharistie qui commence à 11h, le Père Willibrord Jaak, endimanché jusqu’à la tête, se tient, avec une force extraordinaire, devant l’Eglise de Sint-Jozefsinstituut pour accueillir les convives. Chacun, bénéficiant d’une plaisanterie appropriée de la part du jubilaire qui a toujours le génie de rappeler, et surtout de rendre vraisemblable la plus haute fantaisie.

Ainsi la messe commence dans un climat décontracté. Elle est présidée par le Père Jaak Willibrord lui-même, entouré du Supérieur général et de quelques confrères de nos différentes Régions, présents en Belgique pour la réunion du conseil général élargi, de l’abbé Alphonse Kanyinda et de deux diacres Dany Van der Haegen et Tom Uytterhaegen. Nos sœurs de saint Joseph de Bruges et les sœurs ICM qui ont travaillé avec les Joséphites dans le diocèse de Mweka étaient aussi bien représentées.

La messe est célébrée dans la langue locale, le néerlandais, avec des parties en français et en anglais. Dans son sermon prononcé en néerlandais et en français, le prédicateur du jour, le père Jacob Beya, recteur du Sint-Jozefsinstituut, a d’abord rendu grâce au Seigneur pour son témoignage de fidélité à ceux et celles qui se mettent à son service et qui comptent sur sa grâce, malgré leurs faiblesses, leurs limites et leurs infidélités. Il a ensuite évoqué le portrait du jubilaire, ses mérites d’un homme capable de vivre de la relation et non de la domination ou de la méfiance. Un homme capable de dire une parole d’amour, de miséricorde et de pardon. Un prêtre toujours prêt à demander pardon et à prendre la défense de celui qu’il a offensé, qu’il soit petit ou grand. Il a épinglé sa capacité de s’adapter aux situations prévisibles et imprévisibles, sa capacité de contact et ses innombrables relations qui font de lui le prêtre sans frontière. Le P. Jacob a enfin félicité le jubilaire pour l’exemple de la fidélité aux engagements en implorant Dieu le Père de lui accorder la joie de ce bon combat de la foi sous la protection et la bénédiction de Jésus, Marie et saint Joseph, notre patron.

La messe a été chantée par la chorale « de Fall », dirigée des mains de maître par l’ancien directeur et diacre Albert Gossye. Elle fut suivie d’un apéritif dans la cour de l’Institut saint Joseph. Enfin, la centaine d’invités pouvait continuer leurs échanges autour d’un banquet apprêté par le traiteur André.

Dans son adresse à ses invités, le P. Jaak Willibrord a remercié tous ceux qui avaient répondu présents à son invitation. Il a évoqué les souvenirs de son enfance au « Karmelieten » où se passait la fête. Il a émerveillé tout le monde en disant : « Je ne suis pas vieux, mais je suis âgé. » Et d’ajouter, « j’espère que c’est mon dernier jubilé, mais j’ai l’espoir de fêter encore l’année prochaine. »


Merci à P. Paul Janssens qui a voulu que la fête soit célébrée par et aux frais de la Région. Merci au P. Jacob Beya pour l’organisation de la célébration eucharistique et de la fête. Merci au directeur Karll pour la logistique. Bravo à Albert Gossye et à « de Fall ».


P. André Bakampaka, c.j.

https://goo.gl/photos/j4kEzgjnmZe1xBpM7

Preek van pater Jacob Beya Kadumbu

Sermon du père Jacob Beya Kadumbu
"Hoe kan ik mijn dank betuigen voor al wat de Heer mij gaf? De beker des heils zal ik nemen, aanroepen de naam van de Heer. " (Ps 116B,12).

Broeders en zusters, Met de psalmist, zou ik eerst Pater Jaak Willibrord willen feliciteren. Ik wil onze erkentelijkheid tonen voor de mooie gelegenheid die hij ons geeft om dank aan de Heer te zeggen in deze kerk, die bij hem vele herinneringen oproept als oud-leerling en als toekomstig priester van de Jozefieten. Dank voor alle genaden die pater Jaak heeft gegeven aan degenen die van zijn priesterambt, gedurende zestig jaar, hebben genoten en voor het werk dat hij blijft doen. Zestig jaar priesterleven is bijna een heel leven, aan anderen hier en daar, gewijd. Zestig jaar priesterleven, het is een mooie liefdevolle levensgeschiedenis met God. Soixante ans de vie sacerdotale, c’est le témoignage de fidélité de Dieu qui n’abandonne pas ceux qui se mettent à son service et qui comptent sur sa grâce, malgré leurs faiblesses, leurs limites et leurs infidélités. Qu’Il soit loué le Dieu qui lui a donné la force d’exercer un long et fructueux ministère sacerdotal.

Voor deze viering van dankbaarheid heeft pater Jaak de twee lezingen gekozen die we hebben gehoord. Ik denk dat hij verlangt, ons, door middel van deze lezingen, enkele van de kenmerken van zijn leven als priester te delen. Nous connaissons bien l’histoire de Zachée parce que nous l’avons souvent entendue. En l’écoutant aujourd’hui, nous pensons à tous ceux qui sont jugés infréquentables et qui sont rejetés par les autres à cause de leur passé ou de leur mauvaise réputation. Mais le Seigneur voit plus loin que nos faiblesses, nos lacunes et nos péchés. Il voit ce que nous pouvons devenir. Ce n’est pas le passé qui l’intéresse, mais l’avenir de l’homme. C’est pourquoi il s’adresse à Zachée en ces termes : « Il faut que j’aille demeurer chez toi. »

Jezus heeft een voorliefde voor wat zwak en kwetsbaar is. Hij is altijd bereid om ons overal te komen zoeken, zelfs heel ver en zeer laag. Elke persoon is zeer belangrijk voor hem. Door middel van de geschiedenis van Zacheüs, en die van de apostel Paulus, heeft pater Jaak, een mens onder de mensen, zich altijd herkend, een mens die beperkingen, tekortkomingen en zwakheden van de menselijke natuur met andere mensen deelt. Een mens die vandaag nog, wilt dat de Heer zijn blik op hem laat vallen. Dat hij hem aanspreekt, dat hij nog altijd in zijn leven te gast is. En dat, ondanks een lange afgelegde weg. En dat, ondanks de vaste overtuiging die hij heeft van christen en priester te zijn volgens de levenswijze van Jezus.



Ces deux textes suggèrent un rappel permanent de la petitesse et de l’humilité qui doivent caractériser tout ministère ou service auprès des autres. Comme directeur d’écoles, professeur, prêtre dans une paroisse, formateur des futurs religieux et prêtres joséphites, supérieur majeur ou économe, confrère en communauté, le Père Jaak a toujours cherché à connaître la vérité sur lui-même, c’est-à-dire la prise de conscience qu’il est un homme faible et pécheur, pas meilleur que les autres. Mais un homme capable de vivre de la relation et non de la domination ou de la méfiance. Un homme capable de dire une parole d’amour, de miséricorde et de pardon. C’est un prêtre toujours prêt à demander pardon et à prendre la défense de celui qu’il a offensé, qu’il soit petit ou grand.

Meer dan dertig jaar leef ik aan de zijde van pater Jaak Willibrord of ben ik in contact met hem; ik heb in hem drie belangrijke overtuigingen kunnen ontdekken die hem bezielen en motiveren in wat hij doet en zegt. Ik vertaal ze als zijn drie deviezen: ik heb vertrouwen in de kerk en in mijn congregatie, ik heb vertrouwen in de mens, ik heb vertrouwen in de toekomst. Ja, pater Jaak houdt van de Kerk en de Congregatie van de Jozefieten, van wie hij de genade van geloof en openheid heeft ontvangen.



La confiance en l’Eglise et en la congrégation lui a permis de vivre dans la joie son sacerdoce en Europe, en Afrique et en Amérique, partageant l’existence des baptisés et vivant avec eux la mission. Ni le passage de Vatican I à Vatican II, ni le vent de modernité qui s’est invité dans la vie religieuse, n’ont pas altéré sa foi ou son enthousiasme pour la congrégation. Parce que le P. Jaak a en lui un secret : sa capacité de s’adapter aux situations prévisibles et imprévisibles.

Zijn vertrouwen in de mens maakt hem altijd in staat ieder mens lief te hebben, wat ook zijn afkomst of zijn standing moge zijn. Sa capacité de contact et ses innombrables relations font de lui le prêtre sans frontière. Hij houdt ervan te zeggen: “ik ben graag onder de mensen want in ieder mens ontmoet ik God.”



Là où nous semblons douter de l’avenir de l’Eglise et de notre congrégation, le P. Jaak se montre confiant. Il y aura toujours de gens qui feront le choix de la foi, le choix de Dieu, le choix de l’Eglise.

Pater Jaak blijft een onvermoeibare priester. Hij blijft een mens van orde, vooral in de cijfers. Een mens van regelmaat. Omwille van Jezus kan niets hem tegen houden, zelfs zijn huidige fysieke conditie niet. Zijn grote vlugheid van begrip maakt van hem een mens, een religieus, een vriendelijke priester met een geruststellende eenvoud. Ondanks de onzekerheden van zijn leeftijd, verzwakt zijn enthousiasme voor Afrika, voor zijn Afrikaanse confraters en vrienden niet. Pater Jaak wilt niet op zijn handicaps steunen om in eenzaamheid te genieten van wat het leven hem nog mogelijk maakt. Integendeel, hij verandert die in een verlangen naar de ontmoeting met God en met de anderen.



Cher Père Willibrord. Ce ne sont pas tous les prêtres auxquels Dieu fait cette grâce d’avoir et de fêter soixante ans de sacerdoce. Aussi sommes-nous heureux de partager votre joie, de nous unir à vous dans les actions de grâces que vous exprimez dans cette célébration que vous présidez vous-mêmes. U hebt ons het voorbeeld van trouw aan verplichtingen gegeven. Moge de Heer u de vreugde van deze goede strijd van het geloof verlenen, dit geloof dat u tot heden hebt bewaard. Moge Jezus, Maria en Sint Jozef, onze patroon, u nog steeds verzekeren van hun bescherming en van hun zegeningen. Ad multos annos.








De database wordt beschermd door het auteursrecht ©opleid.info 2017
stuur bericht

    Hoofdpagina